Histoire de jouets

Quand les jouets envahissent la maison

Cette semaine, j’me questionne. Je vire la question d’bord dans tous les sens dans ma tête. Je réfléchis et je tergiverse. En fait, j’me demande à quel point je serais une mauvaise mère si je donnais/vendais/remisais la moitié (ou peut-être même le trois quart) des jouets à M. Louis. Parce que j’vous l’avoue, j’suis pu capab’ des jouets. Pentoute. Nada. Niet.

Là j’vous vois (ou plutôt je vous imagine), figés devant vos écrans, les yeux ronds comme des billes, une main sur le cœur, pensant, horrifiés « BEN VOYONS!!!! PRIVER UN ENFANT DE SES JOUETS! FRANCHEMENT! Quelle mère indigne! ». Non, j’suis pas indigne pentoute. J’suis juste tannée/à boutte/horripilée de voir tout le temps des millions de jouets aux couleurs criardes éparpillés partout dans ma maison (qui n’est pas très grande), mais surtout, j’suis tannée d’avoir des millions de jouets aux couleurs criardes avec lesquels Louis ne joue tout simplement PAS.

Nous avons acheté assez peu de jouets à Louis. Tout ce qu’il a nous a été offert en cadeau et chaque fois, on s’extasiait (sincèrement) sur la beauté et la coolitude de chaque nouveau jouet reçu. On a deux tables d’éveil, un trotteur, deux voitures sur lesquelles il peut s’asseoir et rouler, des petites autos, des blocs, des anneaux, des animaux, des boules, des balles, des casse-têtes; name it! Sauf qu’en réalité voici avec quoi M. Louis s’amuse :

  • Ses toutous (Moumou le Mouton, Alphonse la Girafe, Mignon le Chien, Violette la poupée et Manche de Pelle);
  • Sa doudou;
  • Ses livres;
  • Mes tupperwares;
  • Les souliers dans l’entrée;
  • Mon maquillage;
  • Nos boîtes à lunch (photo à l’appui);
  • Tous autres articles connexes qui lui tombe sous la main et qui a la particularité de NE PAS être un jouet.

Pis nous, super chum-papa et moi, on endure une MONTAGNE de jouets dans notre salon et un tapis de casse-tête en mousse multicolore pour eeeeeerien. Pourquoi? Pour.Quoi?

C’est un peu la même affaire dehors. Nous avons quelques camions, un gros tracteur, une voiture, un jeu gonflable et quelques autres petites babioles (encore là, qui nous ont toutes été données) pis savez-vous ce que fait Louis dehors? Il joue dans les roches de la cour, il arrache du gazon et y’a passé UNE HEURE à jouer avec un plat en plastique rempli d’eau pis une débarbouillette dimanche passé. Voulez-vous ben me dire pourquoi on se casserait le bicycle à l’inonder de jeux tous plus stimulants les uns que les autres?!

Beaucoup de jouets ou moins de jouets, telles est à question

Ces temps-ci, sur mon fil Facebook, je vois passer des affaires merveilleuses; des airs de jeux de fou, des modules de jeux fantastiques, des trampolines, des petits véhicules… j’ai même vu passer des « tables d’eau » dans des groupe de Costco genre (c’est nouveau à c’qui paraît). Pis j’me demande à quel point on en a besoin. Tsé, c’est SÛR que Louis tripperait d’avoir des jeux comme ça, mais présentement, mon questionnement va au-delà de ça. Si Louis a tout ça, est-ce qu’il va trouver ça « plate » quand on va aller à des endroits où il n’y aura pas un véritable parc d’amusement dans la cour? Si, à 16 mois, je l’habitue à avoir une montagne de jouets/jeux, est-ce qu’il prendra ça pour acquis lorsqu’il sera plus vieux et penser que je me dois de lui acheter une tablette pis un DS pis une télé pour sa chambre pis un cellulaire avec 8 GO de données? Est-ce que je projette mes propres désirs d’enfant sur mon fils? Est-ce que je brime un peu sa débrouillardise et son imagination?

Mon questionnement, je le trouve quand même profond, parce que tsé, vu que tous ces beaux jouets et ces beaux jeux se targuent d’être éducatifs et d’aider au développement de l’enfant, je me demande si Louis sera suffisamment stimulé sans toutes ces couleurs, ces sons et ces mécanismes. Je me demande si c’est bien pour lui que je lui offre des seaux de différentes formes et grosseurs ainsi que des pelles pour qu’il joue dans le carré de sable. J’me demande si c’est bien pour lui que je préfère le Tupperware rempli d’eau, le bon vieil arrosoir à pelouse et la piscine de mes parents à la fameuse « table d’eau ». Je me demande si c’est bon pour lui que je préfère qu’il joue au ballon, qu’il coure, qu’il se salisse et qu’il se roule dans le gazon plutôt qu’il ait 2 modules extérieurs. Je me le demande vraiment parce que j’le sais pas, pour de vrai.

Jusqu’à maintenant, Louis est zéro attiré par la technologie; il n’écoute pas la télévision, il ne joue pas à des jeux sur la tablette. Mon fils veut être dehors, mon fils veut jouer, pis j’me demande si je ne devrais pas profiter de ça, exploiter son amour de la découverte plutôt que de lui offrir des jouets qui ont déjà fait pour lui le travail de l’imagination.

Y’a pas juste ça non plus. J’vous mentirais si j’faisais semblant que toutes mes interrogations sont uniquement centrées sur le développement de Louis. Y’a aussi le fait que depuis que j’ai un bébé, je me rends compte que je suis beaucoup influencée par ce que j’appelle le « marketing parental ». Il y a plein de choses que je me suis procurée depuis que Louis est né parce qu’on m’a dit que c’était « ABSOLUMENT ESSENTIEL À MA VIE » ou encore que ça allait « TELLEMENT ME FACILITER LES CHOSES » pis que finalement, ça traîne quelque part dans l’fond d’un garde-robe. J’ai comme une genre d’envie, enfouie quelque part pas si loin, de revenir à l’essentiel (mais on s’entend que mon « essentiel » ne s’applique pas aux vêtements, right? Haha)

Les jouets comme remise en question, rien de moins!

Ça l’air banal, ça l’air niaiseux « les jouets pour enfant », mais ces temps-ci, alors qu’on change de saison, qu’on commence à aller dehors et que visiblement il faudrait qu’on se greille de jeux extérieurs,  c’est vraiment devenu une sorte de remise en question pour moi, pour ma façon d’aborder mon rôle de mère et sur les valeurs que je veux transmettre à M. Louis! J’pense que j’pense trop… haha!

J’en reviens à mon questionnement de départ : À quel point je serais une mauvaise mère si je coupais de moitié la quantité de jouets dont M. Louis dispose? Plus j’y pense, plus j’me dis que j’serais pas une si mauvaise maman finalement. Je serais assurément une maman plus sereine avec l’aspect de son salon parce que même si oui, j’ai choisi d’avoir un enfant, même si oui, je savais que ça venait avec un truck de jouets pis toute pis toute, ça n’empêche pas que j’pu capab’ d’écouter la télévision à côté de cubes en plastiques orange et rouge pis de tout le temps m’enfarger dans une voiture ou ben un toutou pas rapport.
Par ailleurs, mon fils semble avoir beaucoup plus d’intérêt pour ce que font les adultes qui l’entourent (genre super chum-papa et moi) que pour ses jouets; il veut faire la cuisine comme sa maman, il veut tondre la pelouse comme son papa, il veut prodiguer des soins à ses toutous comme nous le faisons avec lui, il veut constamment faire comme nous, reproduire nos faits et gestes. Du coup, pourquoi ne pas lui acheter une petite cuisinette de bois toute simple au lieu de 1001 cossins tous plus flash les uns que les autres? Pourquoi ne pas lui procurer une petite tondeuse pour qu’il suivre papa plutôt qu’une balançoire dans laquelle il aura impérativement besoin de notre aide pour s’amuser? Pourquoi ne pas suivre simplement le développement de ses intérêts au fur et à mesure plutôt que d’acheter ce que moi j’aime?

Dans le fond, j’ai comme le goût d’épurer un peu les choses. J’ai le goût qu’il découvre son environnement petit à petit, ben relax. J’ai l’goût de demeurée saine d’esprit quand je vois mon salon (pis ma chambre pis ma cuisine tant qu’à y être). En fait, j’ai juste le goût que mon fils s’amuse sans que ça implique nécessairement 2 tonnes de plastique bleu/rouge/vert/jaune/fushia/orange/violet/corail/turquoise/picoté.

Fait que j’pense que j’vais faire du ménage. Je pense que je vais trouver un beau coffre à jouets pour mon salon. Je pense qu’on va aller faire une p’tite virée chez Ikea pour dénicher une cuisinette de couleur sobre avec laquelle Louis pourra apprendre les rudiments de devenir Ricardo. Je pense qu’on va lui faire un carré de sable. Je pense qu’on va se trouver des seaux et des pelles. Je pense que je vais le laisser jouer dans des plats remplis d’eau. Je pense que je vais lui montrer la magie d’avoir un jardin. J’pense qu’on va attendre encore un an avant de se sentir mal de ne pas avoir installé une glissade et une balançoire et une bascule et patati et patata à M. Louis. Pis quand on feelera rock and roll, ben on ira au parc haha!

Aouuuuummmmmmm!

***Encore une fois, je prends le temps de préciser que je ne suis pas en train de vous dire que vous êtes des mauvais parents si vous aimez ça que vos enfants aient plein de jouets et les nouveaux trucs qui sortent. J’suis pas en train de vous juger ou de vous catégoriser comme des « capitalistes sauvages ». Je vous partage simplement MES réflexions par rapport à MES constats que j’ai faits en me fiant sur MON enfant. Je suis ouverte à la discussion, aux opinions différentes des miennes et j’ai bien hâte de vous lire, mais gardez toujours en tête que, comme pour tous mes articles (ou presque), je me base sur ma propre expérience liée à mon propre enfant. Bref, no stress si vous avez full de jouets et qu’en quittant cette page, vous allez voir sur le site de Costco c’est quoi cette fameuse table d’eau là! 😉 ***

1 réponse
  1. Mariep
    Mariep dit :

    Tu as bien raison de vouloir diminuer ses jouets … imagine ma maison la moitié de la tienne en grandeur avec des tonnes de jouets pour deux enfants … De quoi virer fou loll… Quand je fuel ménage de jouet je leur en enlevé la moitié et quand il les retrouver quelques mois plus tard il sont vraiment content. .. Une rotation de jouets ça fait la job ça coût rien pis ça rend les enfants heureux … l’été ils jouent beaucoup dehors dans leur petite maison et leur carré de sable… Je leur ai même préparer un petit jardin pour ne pas qu’il soit dans.le mien et ça fait la job .. Alors. Lets go ma cousine amuse toi avec le tri de ses jouets et la constitution d’un carrera de sable … Il va en être très heureux j’en suit sur

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.