*Article commandité*

J’sais pas pour vous, mais pour moi, les soins esthétiques, c’est quelque chose d’important dans ma vie. Je prends soin de ma peau, j’entretiens ma pilosité corporelle (aussi connue sous le nom de poils), je me maquille chaque matin, j’me mets du vernis à ongles une fois de temps en temps. Tsé, j’trouve que ce sont des petites choses que je fais juste pour moi. Pas pour mon chum, pas pour mes enfants; pour MOI. C’est comme mes p’tits moments d’égocentrisme pis ça m’fait me sentir bien.

Récemment, je suis allée faire mon tour au nouveau salon d’esthétique Nova Esthétique. Bianca, la propriétaire, m’y avait invitée afin que je puisse recevoir un soin du visage pour pouvoir ensuite vous parler de mon expérience. Bien que je sois une grande adepte de l’esthétique depuis que ma mère m’a acheté mon premier crayon à yeux noir en 2003, je dois avouer que je visite peu les salons et c’est encore plus vrai depuis que je suis maman. Pas parce que je n’aime pas ça, mais plutôt parce que je manque de temps entre la maison, le travail, mes obligations professionnelles et ma famille. C’est donc avec un immense plaisir que j’ai décidé de peser sur « pause » et de me rendre au salon Nova esthétique afin de recevoir un facial.

Nova esthétique: mon expérience

C’est toujours le fun d’aller dans un endroit pour la première fois parce qu’on découvre les lieux. Et je n’ai pas été déçue chez Nova esthétique. Décoration épurée avec touche de turquoise et look industriel, espace aéré, propreté irréprochable; j’étais conquise pis j’avais encore le gros orteil dans la porte! J’ai été accueillie avec bonne humeur et gentillesse puis j’ai immédiatement été dirigée vers une salle.

 

Vous, dans la vie, avez-vous déjà eu un facial? Parce que si la réponse à cette question est « non », j’vous confirme que ça manque à votre vie. Clairement. Non seulement c’est hyper agréable, mais ça te reset une peau pis pas à peu près! Confortablement couchée sur une table de soins, avec un p’tit peignoir pis toute, c’est toute une série de soins qui défilent tout doucement sur notre visage. Nettoyage, exfoliation, enlèvement des boutons et points noirs (c’est la partie un peu moins trippante haha), masque, hydratation, massage du visage, du cou et des épaules; une vraie journée au spa pour la face.

Depuis que j’ai eu bébé Jérôme (c’est-à-dire depuis maintenant 6 mois, DÉJÀ), je prends moins l’temps de chouchouter ma peau. Mettons que je suis moins assidue sur les masques et les exfoliations qu’auparavant. Du coup, ma peau s’en ressentait; elle était plus terne, moins nette et claire qu’elle ne l’a déjà été. Sans joke, j’suis sortie de mon facial avec une nouvelle face! Ma peau était hyper lisse, éclatante. Elle me disait quasiment merci, genre. En sortant de là, avec ma face de mannequin de Victoria’ Secrets (mettons avec ma face de mannequin sans maquillage là), j’me suis promis de me payer un facial deux fois par année. De faire cette gâterie là à mon visage de maman qui coure toujours d’un bord pis de l’autre.

La polyvalence d’un salon d’esthétisme

Toutefois, j’avais pas juste le goût de revenir chez Nova Esthétique pour les faciaux. J’avais aussi envie d’y revenir pour leurs poses d’ongles (allez voir, c’est magnifique) et qui sait, peut-être pour une future pose de cils. Parce que tsé, c’est ben beau les facials, mais le salon offre également toute une gamme de soins esthétiques: épilation, électrolyse, laser, maquillage, soins de la peau, etc etc etc. Tsé, y’en a pour tous les goûts! Vous pourrez également vous procurer toutes une variété de produits esthétiques, notamment les gammes Clayton Shagal et Misencil. Évidemment, vous aurez deviné que les filles qui y travaillent sont des esthéticiennes certifiées et elles ont en main tous les diplômes et attestations qui garantissent leurs compétences dans les différents soins qu’elles offrent.

En tant que femme, en tant que conjointe, en tant que maman, parfois, on a envie de décrocher. On se surprend à rêvasser d’un voyage, d’une sortie, d’une pause juste pour nous. Ben aller visiter un salon d’esthétique pour prendre du temps pour SOI, pour penser à SOI, à SON corps, à SA personne, à SON bien-être, ça peut faire du bien aussi. Pas besoin d’aller à Cuba ou de se clancher une fin de semaine dans l’fond des bois pour peser sur pause et devenir juste un peu égoïste. Fait que pensez donc à vous et allez visiter les filles de Nova esthétique. Vous m’en reparlerez!

Nova Esthétique
2303, Sir Wilfrid Laurier
Jonquière  QC  G7X 5Z2
418-412-6682

 

 

 

HOLA

Si vous avez un enfant qui n’est pas encore majeur et/ou si vous avez eu un enfant qui a un jour été jeune et/ou si vous avez côtoyer des jeunes enfants, vous avez assurément fait ce constat: MY GOD QU’ILS GRANDISSENT VITE!

Une journée, ils sont si petits et si mignons dans leurs minuscules pyjamas et à peine quelques jours plus tard, ils courent partout dans la maison en jacassant sans cesse. Pis c’est immanquable; chaque fois que quelqu’un voit votre enfant, ce quelqu’un vous fait cette remarque « EHHHHHHH, mais il est donc ben rendu grand! ». Et vous, de répondre « Oui, vraiment, ça pas de sens à quel point il grandit vite! ».

Tsé, c’est merveilleux et fantastique de voir nos enfants grandir. Sauf que si ça remplit notre cœur de fierté, ça vide également notre porte-monnaie. Parce qu’on va se le dire, habiller un ou des enfants qui enchaînent les poussées de croissance et qui grandissent quasiment à vue d’œil (no joke), c’est pas loin de nécessiter un emprunt à la banque.

HOLA, c’est quoi?

C’est exactement là qu’entre en scène Lydia et sa nouvelle boutique en ligne, HOLA. Vite comme ça, vous ne savez pas trop où je m’en vais en vous parlant d’une boutique web parmi tant d’autres, hein? Sauf que la Boutique HOLA est unique en son genre. Totalement.

L’idée de cette nouvelle entreprise est somme toute assez simple; elle est basée sur le partage de vêtements. Le même style de partage qu’on fait dans une famille lorsque le grand frère cède son linge au plus jeune ou qu’on reçoit une grosse boîte de vêtements pour notre bébé de la part de notre cousine. Toutefois, ici, le partage est à plus grande échelle et est géré via une boutique. Brillant, non?

J’vous explique ça en détails.
Sur la Boutique HOLA, il est possible de choisir un lot de vêtements correspondant à la taille que votre enfant habille. Les lots sont généralement constitués de 10  pièces, tant des pantalons que des chandails. Une fois le lot choisi, il faut choisir un plan d’abonnement mensuel (3, 6 ou 12 mois). Si, par exemple, vous choisissez un lot pour votre garçon qui habille du 6m et que vous prenez un abonnement de 12 mois, vous pourrez changer jusqu’à 4 fois de lot au cours de l’année, selon les poussées de croissance de votre mini… qui devient de moins en moins mini hihi!

Fait que ça revient à dire que vous vous abonnez, vous choisissez un kit de vêtements selon la grandeur de votre kid, vous faites les paiements mensuels pis durant tout le temps de l’abonnement, vous pouvez renouveler la garde-robe de votre enfant en renvoyant le lot devenu trop petit pour le remplacer par un lot de la bonne taille. C’est une rotation de vêtements; pas de gaspillage, pas de magasinage qui finit pu!

HOLA dans la Maison du Bonheur

Je vais être tout à fait honnête, j’étais un peu sceptique du concept lorsque Lydia, la girlboss derrière la Boutique HOLA, m’a approchée. J’avais de la difficulté à comprendre l’intérêt d’un système de partage/location/rotation de vêtements. Je ne comprenais pas trop l’utilité de payer pour des vêtements qui, au final, ne m’appartiendraient pas. Et je doutais des vêtements en tant que tel.

Puis, j’ai reçu mon « Ensemble Raphaël » pour Louis.

HOLAEt j’ai été flabbergastée par la qualité des vêtements! Mon sac contenait du Tommy Hilfiger, du Guess et plusieurs morceaux d’autres grandes marques – bref, des affaires que je n’achète pas d’emblée parce que c’est hors budget. Super chum-papa et moi étions vraiment étonnés du style et de la qualité des vêtements. Sans joke! Louis ressemble à une carte de mode avec ses vêtements HOLA!

J’ai ensuite discuté avec Lydia des avantages d’utiliser un service comme la Boutique HOLA pour habiller nos minis (parce que la boutique habille jusqu’à 2 ans). Elle m’a expliqué que la boutique propose un système de location et de rotation de vêtements qui évite aux parents de devoir magasiner et débourser 200$ à chaque changement de saison parce que leur enfant a besoin de nouveau vêtements. Elle m’a également souligné le fait que les lots sont constitués de vêtements de qualité, souvent même de marque, et qu’ils permettent d’habiller nos enfants avec des trucs qu’on ne se serait peut-être pas permis autrement. Finalement, elle m’a parlé du fait qu’une telle boutique simplifie la vie des parents qui n’ont plus à se casser la tête pour acheter et revendre les vêtements de leurs enfants. Ah, pis évidemment, ça un p’tit côté écologique et entraide social qu’on aime bien, hein?

Ce n’est peut-être pas un service pour tout le monde. Comme me le mentionnait Lydia, c’est un concept assez nouveau genre et certaines personnes n’y sont peut-être pas prêtes. Toutefois, dans un monde où la parentalité est de plus en plus en vogue et qu’elle se conjugue souvent avec des valeurs économiques et écologiques, la Boutique HOLA prend tout son sens!

Qui plus est, il est important de souligner quelques petits faits intéressants sur l’entreprise:

  • Elle offre un service de location de vêtements pour les baptêmes et les mariages (alléluia!);
  • Les frais de shipping sont couverts par la boutique (Yé!);
  • Lorsque vous recevez votre lot de vêtements, vous recevez également tout ce qu’il faut pour le retourner à la fin de la location, fait que pas de casse-tête (Hourra!);
  • Chaque envoi vient avec un petit cadeau fait par un artisan québécois (J’ai reçu du liniment <3 );
  • Bientôt, la boutique aura une section vente dans laquelle VOUS pourrez vendre vos vêtements sans vous occuper de la gestion des paiements et du shipping (OMG!);
  • Les vêtements arrivent avec un petit carton qui explique de quelle façon les entretenir afin qu’ils restent top qualité;
  • Ah, pis c’est pas compliqué! Fait que c’est parfait pour la maman métro-boulot-dodo qui ne voit pas le temps passer et dont les enfants portent des chandails trop courts depuis 2 mois!

Site web: https://www.boutiquehola.ca/
Facebook: https://www.facebook.com/boutiquehola.ca/
Instagram: https://www.instagram.com/boutique.hola/?hl=fr

*Cet article est commandité*

 

Article commandité

 

Il y a quelques temps déjà, Caroline m’a contacté afin de me parler de son bébé. Cependant, il ne s’agissait pas de Tom, son garçon de deux ans; il s’agissait plutôt de sa nouvelle boutique de vêtements minimalistes et stylés pour enfants de 0 à 4 ans. Vous comprenez donc que la fan finie de mode en moi a tout de suite été enchantée de collaborer à faire connaître AWSM (prononcé « Awesome« , ben important) Kids Co!

 

Un brin d’histoire parce que j’aime ça

L’entreprises québécoise qui a vu le jour il y a quelques semaines à peine est née en raison d’une histoire de casquette. No joke. Amateurs de casquettes, les parents de Tom souhaitaient trouver une casquette pour leur petit bonhomme qui allait matcher avec celles de papa. Toutefois, il s’est vite avéré qu’il était presque impossible de trouver un modèle qui ne faisait pas trop « bébé ». Caroline, la maman de Tom, s’est donc mise à lui commander des casquettes en ligne directement des États-Unis en plus d’ajouter à ses commandes des vêtements confortables aux coupes et aux couleurs basics. Puis, un soir, l’idée a surgit: pourquoi ne pas créer eux-mêmes les casquettes et vêtements stylés qu’ils cherchaient pour leur garçon? Pourquoi ne pas tenter de faire du local au lieu d’encourager nos voisins du sud?!

Bingo! Quelques mois plus tard, Caroline quittait son emploi (OMG!) et se lançait corps et âme dans l’aventure AWSM Kids Co. et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, il est possible de se procurer des vêtements, leurs vêtements, conçus, pensés et créés par des parents bien au fait des besoins de nos tout-petits!

 

Pas de dinosaures ni de princesse

AWSM Kids Co. se spécialise dans les vêtements de style urbains. Beanies (bonnets urbains), casquettes, hoodies, robes et chandails, c’est ce que vous retrouverez sur leur site web. Ce qui est particulièrement intéressant avec la marque, c’est que les couleurs et les coupes sont unisexes (sauf pour les robes mettons), ce qui fait qu’il n’y a pas vraiment de genre dans leurs vêtements. Exit les petits camions pour les garçons et les jolies fleurs pour les filles: chez AWSM Kids Co. on croit que les vêtements, de par leurs coupes, leurs couleurs ainsi que leur qualité, devraient pouvoir être transmis entre frères et sœurs. Pis effectivement, tant en ce qui a trait aux casquettes qu’aux chandails, impossible de catégoriser les pièces selon un sexe. Mission accomplie!

 

Le test ultime: Louis

Il y a quelques semaines, Caroline m’a fait parvenir quelques morceaux de vêtements pour Louis afin qu’on puisse les tester dans la vraie vie. Parce qu’on va se le dire, si un vêtement est capable de survivre à M. Louis et ses journées particulièrement mouvementés, il peut survivre à TOUS les enfants haha!

Donc, nous avons reçu le Hoodies long gris marle, le beanie burgundy ainsi que la casquette gris marle et burgundy (parce que dans la vie, on aime ça les kits qui fitent). Je dois dire qu’en premier lieu, j’ai été agréablement surprise de la qualité des tissus. Le hoodie est doux et léger, la casquette se tient bien et le beanie ne pique pas le fond de la tête (rien de plus désagréable qu’une tuque qui gratte au bout de 5 minutes hein?!). Toutefois, ce qui m’a le plus plus plus charmée, c’est la coupe du hoodie. My God! Ici, M. Louis est un grand mince (communément appelé un grand slim) et c’est souvent problématique de lui trouver des vêtements qui sont assez longs. Là, c’est mission accomplie! La coupe du chandail est particulièrement longue (genre en-bas des fesses), ce qui non seulement lui donne un style de fou, mais lui permet en plus de ne pas toujours le bas du dos « à l’air ». Mieux encore: vu la façon dont le chandail est conçu, je sais pertinemment qu’il lui fera pendant PLUSIEURS MOIS.

Bon, c’est ben beau tout ça de s’extasier devant les vêtements, mais j’ai aussi testé leur résistance à la vie de tous les jours. Fait que la première fois que Louis a mis son hoodie, j’ai décidé qu’on allait manger du macaroni au jus de tomates. Évidemment, quelques morceaux dudit macaroni se sont ramassés ça et là sur le chandail et ce dernier a fait un petit tour dans la laveuse. Toutes les taches sont parties sans problème et sans traitement particulier! Qui plus est, le chandail est resté beau au lavage (ça fait 3-4 fois que je le lave): la couleur est intacte, le tissu est encore identique et tout est resté bien droit. Bref, tout le kit survit à des journées à la garderie, donc c’est de la qualité haha!  (Pis oui, j’ai lavé le hoodie dans la laveuse même si c’est pas supposé et il a survécu. Par contre, pas de sécheuse).

En terminant, j’vous lance quelques petits trucs comme ça sur AWSM Kids Co.
– Les vêtements sont faits à la main, au Québec;
– Les casquettes s’ajustent ad vitam aeternam (ou presque);
– Le charte des grandeurs est BONNE, donc pas besoin de prendre plus grand « au-cas-z-ou »;
– Les prix sont vraiment abordables. Pour vrai;
– Au printemps, il y aura des pièces pour adulte dans la collection fait que vous allez pouvoir fiter avec vos kids <3 <3 <3 ;
LE PLUS BEAU: 1% des profits annuelles seront versés à un organisme aidant la famille et/ou les enfants (il faut dire que Tom et ses parents sont déjà très engagés socialement, fait que ça allait de soi).

Les liens:
Site web AWSM Kids Co.
Facebook AWSM Kids Co.  
Instagram AWSM Kids Co.

 

Monat
Monat? C’est quoi ça?!

Je vous rassure, moi non plus j’savais pas pentoute c’était quoi il y a quelques semaines de ça! Et puis soudainement, j’ai reçu un beau cadeau dans ma boîte aux lettres. Il s’agissait d’une belle grosse boîte pleine des produits capillaires Monat dont m’avait parlé Andréanne, partenaire marketing indépendante de la compagnie Monat.

Bon. En m’approchant, Andréanne m’avait dit qu’il s’agissait de produits capillaires haut de gamme, végans, non-testés sur les animaux, naturels pis toute la patente. Elle m’avait aussi dit que ça allait rendre mes cheveux en meilleure santé et que je pourrais espacer les lavages (yé!). J’me suis donc dit que je n’avais rien à perdre de les essayer.

En vraie professionnelle, Andréanne s’est informé sur la nature de mes cheveux, leur consistance et tout le tralala afin de bien cibler les produits qu’elle allait m’envoyer. Ayant les cheveux longs, non-teints, gras à la racine et fourchu aux pointes elle m’a expédié ceci:
– Un shampoing sec (l’allié de toutes les mamans et/ou étudiantes en fin de session);
– Un shampoing Renew;
– Un revitalisant sans rinçage;
– Un masque capillaire;
– Un blow-out (un protecteur contre la chaleur du séchage et du fer plat);
– Un joli petit bandeau.

Ensuite, elle m’a bien expliqué de quelle façon utiliser les produits et elle m’a surtout parlé de la phase de « détox » que traversent certaines utilisatrices de la gamme de produits. Il s’agit en fait d’une phase pendant laquelle les cheveux se débarrassent des excédents de produits. Du coup, pendant quelques jours, les cheveux peuvent devenir hyper gras et/ou hyper sec et/ou les deux en même temps. Mais en principe, ils ne sont pas supposé devenir verts, genre haha 😉

Dès que j’ai reçu mon colis Monat, j’ai tout de suite mis de côté mes produits habituels et j’ai commencé à utiliser exclusivement les produits de la gamme Monat. Et voici ce qui s’est passé avec ma crinière brune…

 

Le test ultime: Monat pendant 2 mois dans ma chevelure d’épouvantail

Je précise d’embler ceci: j’ai essayé les produits pendant un bon deux mois. Je suis enceinte et je sais que les hormones changent la nature des cheveux. Je souhaitais donc les tester suffisamment longtemps pour avoir un réel aperçu de la gamme sur mes cheveux.

D’abord, je dois dire que je n’ai pas eu à traverser à travers une phase de détoxification. En effet, mes cheveux ne sont ni devenus particulièrement gras, ni particulièrement sec. Yé! C’est après quelques shampoing que j’ai commencé à voir une réelle différence entre le « avant Monat » et le « après Monat« .  J’ai vite constaté qu’en utilisant le revitalisant sans rinçage ainsi que le blow-out après m’être lavé les cheveux, je réduisais considérablement le temps de séchage. J’sais pas trop pourquoi, j’sais pas si c’est le fruit du hasard, mais au lieu de passer une bonne quinzaine de minutes séchoir à cheveux à la main, 7 ou 8 minutes étaient devenues suffisantes pour venir à bout de l’humidité de ma chevelure. Pour moi qui DÉTESTE avoir les cheveux mouillés, c’était une victoire incroyable haha!

Cheveux

Cheveux sans aucun autre produit que ceux de la gamme Monat, sans fer plat ni rien! Pas pire hein?!

Ensuite, il faut dire que le masque capillaire est vraiment efficace! Je l’utilisais un lavage sur deux (en pré-traitement) et mes cheveux ressortaient de ce lavage brillants et soyeux comme jamais. C’pas mêlant, j’avais l’air d’être la fille dans les publicité de Nutri-Cap, rien de moins! Puis il faut dire que mes cheveux sont devenus beaucoup plus facile à coiffer; j’ai moins de frisottis et ils sont beaucoup moins raplaplas. Victoire! Le shampoing sec fait aussi très bien; une petite quantité suffit pour avoir l’air de sortir de sous la douche même si en réalité ça fait genre 5 jours que j’me suis pas lavée les cheveux. Et il ne laisse pas de résidus blancs dans les cheveux ni cette espèce de sensation humide commune à quantité de shampoings secs. Re-Victoire!

Pour le shampoing, j’ai une petite réserve, mais c’est bien personnel! Depuis la nuit des temps, j’ai des pellicules. J’ai tout essayé; le rinçage au vinaigre, les shampoings spécialisés et surspécialisés (tsé celui qui contient du GOUDRON là), le rinçage à l’eau glacé, les massages capillaires, les conseils de coiffeuse, les conseils de médecins. Y’a rrrrrrien qui marche à part de bon vieux Head and Shoulder. J’le sais, on entend toujours dire que c’est l’diable des shampoings, mais quessé que vous voulez que j,vous dise, pour moi, c’est la seule chose qui me permet de garder un contrôle sur les vilaines « poussières de tête » qui peuplent mon cuir chevelu. Ainsi, j’ai utilisé le shampoing Monat quelques temps, mais rapidement mes ennemies blanches sont revenues et j’ai dû utiliser mon vieil ami Head and Shoulder un shampoing sur deux pour garder l’contrôle. Ça ne veut pas dire que le shampoing Monat n’est pas bon; ça veut juste dire que mon cuir chevelu a ses petits caprices 😉

Ainsi, à la question « Suis-je satisfaite de mon test des produits Monat? » ma réponse est assurément oui! Je continuerai d’utiliser plusieurs des produits qui se trouvaient dans mon beau cadeau. Parce que tsé, en plus de bien faire, on dirait que j’ai un p’tit sentiment du devoir accompli d’utiliser des produits végétaliens, biologiques, naturels pis toute sur mes cheveux. On découvre tellement de mauvais côtés à certains produits « chimiques » dans les dernières années que ça me réconforte d’utiliser des trucs haut de gamme ET naturels pour mes cheveux. Après tout, ils font partie de mon corps, non?

Fait que si, comme moi, vous avez un soudain intérêt pour le bien-être de vos cheveux, une envie de les nourrir de trucs naturels et d’essayer des produits au top, je vous invite à visiter le Facebook d’Andréanne ou encore à visiter son site web. Vous allez voir, elle connaît bien ses produits!

Facebook: https://www.facebook.com/pg/Andréanne-Boily-MONAT-indépendante-Market-Partner-1703180449990720/about/?ref=page_internal
Site web: https://andreanneboily.mymonat.com/

Argola cosmétiques

En juin dernier, j’ai été approchée par Nancy de NB Photographie afin d’être modèle d’un soir pour les produits de Argola Cosmétique. J’ai tout de suite accepté parce que j’avais vraiment envie de savoir ça faisait quoi de faire semblant d’être mannequin (haha!) et aussi parce que vous le savez maintenant, je suis une fan finie de petits pots!
Ainsi, avant de me rendre au shooting, j’ai regardé un peu le site web des produits en question (pour connaître ça un peu, tsé), j’ai coiffé ma tignasse, j’ai maquillé mes yeux et j’ai sauté dans ma voiture.

À la séance photo, j’ai rencontré Josée, la femme derrière les produits Argola cosmétique. J’ai vu en elle une personne tout à fait passionnée par ses produits et par son entreprise. Avec raison.

Naturels et régionaux; produits parfaits

Argola cosmétique est une gamme de produits naturels conçus au Lac-St-Jean, à St-Eugène Argentenay plus précisément. Tous les produits sont conçus à base d’argousier, une plante encore quelque peu méconnue dans notre coin de pays, mais qui est pourtant utilisée partout dans le monde depuis des centaines, voire des milliers d’années, pour ses nombreux bienfaits. Reconnue pour traiter divers problèmes de peau tels que l’acné, les tâches brunes et le psoriasis, entre autres, l’argousier regorge d’une foule de vitamines et est l’alliée parfaite pour tous ceux et celles qui ont le désir d’avoir un teint unifié et une peau resplendissante.

Les produits offerts par Argola cosmétique contiennent évidemment tous de l’argousier comme ingrédient principal, mais d’autres huiles sont également utilisées dans certaines compositions afin de rendre les produits les plus efficaces possible. Évidemment, aucun ingrédient chimique ne se retrouve au sein des produits; tout a été conçu afin qu’Argola soit une marque naturelle à 100%.

Je vous invite d’ailleurs à visiter le site web de l’entreprise afin de retrouver l’ensemble des produits offerts ainsi qu’une foule d’informations expliquées d’une façon beaucoup plus claire et concise que moi haha!

Argola cosmétique sur la peau de maman etc.

Quelques jours après le shooting, Josée est venue à la maison et m’a remis quelques produits afin que je puisse les essayer.  Puisque nous avions discuté ensemble de mon type de peau (à tendance grasse et acnéique) elle m’a amené des produits qui ciblaient bien mes petits soucis. J’ai donc eu droit à ces produits:

  • le sérum précieux
  • le beurre hydratant
  • la crème de jour
  • le bain moussant.

Pour être en mesure de bien vous présenter les produits, j’ai décidé de les utiliser moi-même pendant six semaines. J’ai donc mis quotidiennement le sérum précieux et la crème de jour sur mon visage, j’ai pris un bain moussant par semaine et j’ai appliquer le beurre hydratant au besoin sur ma peau sèche ainsi que sur les foufounes irritées de M. Louis. Si j’ai décidé de le faire pendant six semaines, c’est parce que pour bien tester un produit corporel, ça prend plus que quelques jours d’utilisation pour en ressentir les bienfaits. Notre peau doit avoir le temps de s’ajuster et de s’habituer avant de voir les miracles se produire! C’est d’ailleurs l’erreur que plusieurs personnes font lorsqu’elles utilisent de nouveaux produits; s’en servir une semaine, ne pas voir la différence et les laisser dépérir dans le fond de l’armoire, sans leur avoir donné une vraie de vraie chance.

Quand j’ai commencé à utiliser les produits pour le visage, quelques boutons sont apparus par-ci par-là. Comme je l’ai dit un peu plus haut, j’ai la peau grasse et le moindre changement me donne l’air d’une patate frite du casse-croûte d’à côté. Ça été le cas lors de mes premières journées d’utilisation de la crème et de l’huile.  Il faut dire que j’en étais aux premiers jours de ma grossesse en même temps et que ça aussi ça rentrait énormément en ligne de compte dans l’état de ma peau qui a tendance à être vraiment laide pendant mes grossesses (tsé la fille qui resplendit pendant ses 9 mois, ben c’est pas moi). Quoiqu’il en soit, j’ai continué d’utiliser les produits religieusement.

Et j’ai bien fait.

Après environ deux semaine d’utilisation, ma peau s’était habitué aux nouveaux produits et je la sentais très souple. L’huile précieuse est d’ailleurs un gros gros gros coup de cœur parce qu’elle a agit sur des cicatrices d’acné que j’avais depuis l’adolescence et qu’elle a également fait disparaître de vilains boutons très rapidement. Yé!
La crème était par contre un peu trop hydratante pour mon type de peau. Elle fait très bien, ma peau s’y est habituée, mais en toute honnêteté, je suis revenue à mon ancienne crème après mon six semaines d’essai.
Le beurre hydratant que j’ai mis à l’occasion est également un produit très intéressant. Je l’ai appliqué sur des coups de soleil et ma peau a rapidement guéri. C’est d’ailleurs ce produit qui me sert à badigeonner ma bedaine depuis le début de la grossesse, question d’hydrater ma peau au maximum! Et c’est venu à bout d’une petite crise d’érythème fessier chez M. Louis.
Quant au bain moussant, j’adore l’odeur de l’argousier, donc je trouve son parfum divin. Et, MIRACLE, moi qui fuit les bains moussants au pas de course en raison de mes problèmes de vaginites répétitives (vous pouvez lire l’histoire ici), celui-là ne m’a causé aucun souci. Re-yé!!!

Le sérum précieux ainsi que le bain moussant ont maintenant fait leur entrée dans le temple de la renommée de mes produits préf’. Ce qui veut dire qu’à partir de maintenant, j’en aurai toujours à la maison parce que ce sont des produits que j’ai trouvé hyper efficace et agréable d’utilisation. Des cosmétiques qui me donnent un effet bonne mine, je n’en ai jamais assez! Et quand ça vient de ma région en plus, c’est juste parfait!

 

Il y a environ deux semaines de ça, j’ai trouvé le baume à lèvres BABINE, fabriqué par Atelier Bb cocotte dans ma boîte aux lettres. Fait de quatre ingrédients naturels et biologiques, fabriqué minutieusement à la main, j’avoue avoir été immédiatement charmée par l’idée du produit.

Sauf que, c’est ben beau les produits naturels et bio pis toute, mais on s’entend qu’au final, il faut que ce soit efficace. Parce que c’est vrai; d’abord et avant tout, lorsqu’on se procure un produit, on veut qu’il fonctionne bien, aussi naturel soit-il. Alors, ce baume à lèvres BABINE, j’en pense quoi?

Un soin des lèvres naturel et bio; mon avis

D’abord, je dois vous le dire, moi qui suis (juste un peu) girlie, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour la présentation visuelle du produit. Un joli petit bâton plein de couleurs vives, une belle typographie ludique; ça tombait pile poil dans mes goûts!

 

Le produit, quant à lui, est tout aussi intéressant. Composé d’huile de tournesol, d’huile de coco, de cire d’abeille et de beurre de cacao, le baume est riche en vitamine E et en minéraux de toutes sortes, en plus d’avoir des propriétés émollientes, hydratantes, nourrissantes, protectrices et adoucissantes pour nos lèvres. Et pis j’ai le plaisir de vous annoncer officiellement que tout ça, c’est vrai!

Quand j’ai reçu mon petit bâton de BABINE, mes lèvres étaient vraiment maganées (comme d’habitude, parce que je joue tout le temps avec, shame on me). J’ai décidé de jouer le tout pour le tout : utiliser exclusivement ce baume à lèvres d’ici le mariage à mon frère afin de voir s’il allait être en mesure de transformer les blessures/cratères/peau sèche sur mes lèvres en douce bouche. En toute honnêteté, ça été une mission accomplie et haut la main à part de ça! J’ai appliqué BABINE sur mes babines (scusez encore pour le jeu de mots poche) matin et soir pendant un peu moins de deux semaines et rendue au Grand Jour, mes lèvres étaient vraiment belles et surtout, saines! Ce qui est agréable avec ce produit, c’est qu’en plus de toutes ses propriétés, il fait un bel effet mouillé légèrement brillant sur les lèvres SANS QUE CE SOIT COLLANT (parce qu’avoir un gloss qui colle partout –entre autre dans les cheveux- c’est ma définition du malheur). Le jour du mariage, j’ai donc décidé de laisser tomber le gloss et le rouge à lèvres et c’est avec seulement mon BABINE sur les lèvres que j’ai fièrement pris la tête du cortège!

À gauche, ce sont mes lèvres avant l’utilisation de BABINE, au centre c’est 2 semaines après le début de l’utilisation et à droite, ce sont mes lèvres sublimées par BABINE.

Mon parfait truc de mom

J’ai aussi fait un test (et ça, c’est vraiment un truc de maman). Les premières molaires de Louis sont en train de percer et même si ça ne semble pas le faire souffrir, il a le dessous du menton très très irrité par un mixte de perçage de dent et d’abus de bave (miam). Je lui mettais de la crème, mais ça ne changeait pas grand-chose; rapidement, la peau irritée est devenue très sèche, blessée. Un matin, j’ai vu mon baume BABINE du coin de l’œil et j’ai décidé de lui en appliquer une mince couche sur le menton… juste pour voir. Contrairement à la crème hydratante, le baume n’a pas chauffé sa peau lors de l’application (!) et en plus, Ô Miracle, le soir, l’irritation était déjà beaucoup moins pire et sa peau beaucoup plus souple (Re-Yéééé!!!). Alors, imaginez : un baume pour les lèvres ET pour les mentons secs ET pour les p’tits nez croûtés de rhume. Vu qu’il s’Agit d’un produit 100% naturel, biologique et minimaliste (parce que 4 ingrédients dans un baume à lèvres, je considère ça comme du minimalisme), pas de problème pour en mettre à toute la famille, bébé inclus!

BABINE, ma petite douceur

Bref, j’ai comme senti une minutie dans ce produit. J’le sais, ça fait bizarre à dire et c’est également difficile à expliquer, mais pourtant, c’est vrai. Lorsque j’applique un peu de BABINE sur mes babines (-2 points pour le jeu de mots poche), on dirait qu’on sent la qualité et tout le travail qu’il y a derrière ce petit baume. Comme si on se mettait un peu de pureté sur les lèvres, une petite douceur. Reste plus qu’à espérer un point de vente un jour dans notre belle région. D’ici là, je vais me stocker en cliquant juste ICI et je vous suggère de faire de même!

Mon retour au travail est imminent. Tellement imminent, que je ne peux même plus considérer que je suis en congé maternité. Tellement imminent que je recommence lundi. Ce lundi. Genre, DEMAIN!

Ça fait deux mois que je vis un peu dans le déni.  Je l’sais qu’il va falloir que je retourne travailler éventuellement, mais je faisais toujours semblant que c’était ben loin tout ça, qu’il allait peut-être se passer un miracle et que j’allais gagner à la loto (même si je n’achète jamais de billet haha), que je n’allais pas retourner au travail. Sauf qu’un moment donné,  y’a ben fallu que je me rende à l’évidence pis qu’on commence à se pratiquer dans notre routine du matin, pis que je prépare tranquillement mon retour au boulot. Et c’est là que j’ai eu une idée pour mettre de la joie là -dedans… Lire la suite

Je ne sais pas par où commencer. J’ai plein d’idées qui se bousculent dans ma tête. Je suis même entrain de me demander si je ne devrais pas me faire un plan de rédaction… vous savez, comme ceux que nous étions obligés de faire avant nos productions écrites du secondaire et du Cégep. Je me lance… Lire la suite

J’aime le café depuis longtemps. Je le prends bien noir, histoire de bien goûter à toute la puissance et la richesse de cette boisson à chaque gorgée.

Depuis que M. Louis est né,  j’aime encore plus le café.  Je dirais même qu’il est essentiel. Et dans une belle tasse, le café est toujours meilleur! Lire la suite

Studio_20160903_223627.jpg

Vous avez eu une césarienne. Alors, vous pourrez reprendre l’entraînement dans 6 à 8 semaines, de façon modérée. Bonne journée!

Ok. Merci.

Reprendre l’entraînement. Parfait. Mais quel entraînement? Celui que je faisais avant ma grossesse, c’est-à-dire AVANT que je prenne 40 livres et que j’aie ce qu’on appelle « un p’tit ventre mou »? Celui que je faisais AVANT de perdre tout mon cardio parce que j’ai passé la moitié de ma grossesse couchée sur le divan? Vraiment,  cet entraînement-là conviendra ? Lire la suite