Onzième semaine de grossesse

Lundi le 14 août 2017

C’est mon test Harmony ce matin. Connaissez-vous ce test?
Il s’agit d’un test de dépistage prénatal des trisomies les plus répandues, soient les trisomies 21, 13 et 18. L’idée, c’est qu’à partir de la dixième ou onzième semaine de grossesse, on fait une prise de sang puis l’échantillon sanguin recueilli est envoyé dans un laboratoire spécialisé. Là-bas, le sang est analysé afin de détecté l’ADN du bébé dans le sang de la maman et quand l’ADN est trouvé, ben c’est possible de voir les chromosomes et d’observer s’ils sont corrects ou pas.

Bon, j’vous explique ça vraiment vraiment grosso modo, parce qu’en réalité c’est beaucoup plus technique, mais c’est ça le principe. C’qui est bien avec ce test, c’est qu’il est très fiable (beaucoup plus que les prises de sang offertes par le Programme québécois de dépistage de la trisomie 21) et surtout qu’il est non-invasif, c’est-à-dire qu’il n’envahit pas l’utérus afin de faire un prélèvement.

Pis pourquoi j’fais ça moi?

Lorsque j’étais enceinte de Louis, j’étais une jeune maman confiante de 24 ans et vu mon jeune âge, j’ai choisi le faire le Programme québécois de dépistage de la trisomie 21 (en passant, passer les tests ou non est un choix HYPER personnel et du coup, je n’accepterai aucun jugement vis-à-vis le fait que j’aie décidé de passer de tels tests et n’aurai aucun jugement envers ceux qui choisissent de ne pas les faire. Right?). Tsé, on avait aucun cas de trisomie dans notre entourage, nous étions jeunes et fringants; je n’avais aucune chance d’avoir un enfant atteint, fait qu’on a choisi le test gratuit, le test le plus facile d’accès.

Un peu plus de deux semaines après la deuxième prise de sang, mon médecin m’a appelée pour me dire que les risques que j’aie un enfant atteint de trisomie étaient de 1/10 alors qu’à mon âge, ils auraient dû osciller autour de 1/1350. UN SUR FUCKING DIX. J’ai manqué mourir de déshydratation tellement j’ai pleuré. J’ai fait une amniocentèse et su quelques jours plus tard que finalement, mon bébé était en parfaite santé, avec des full beaux chromosomes sexy.

Ça bien fini, mais j’ai eu peur. Genre vraiment très full beaucoup extrêmement peur. Pis je m’étais jurée, avant même d’avoir les résultats de l’amniocentèse, que je ne referais plus jamais les tests du programme québécois. Et là, attention: il s’agit d’un bon test de dépistage. Un test qui en gros, analyse les hormones de la femme enceinte pour les comparer avec les hormones d’une femme enceinte d’un bébé atteint de trisomie. Ensuite, en tenant compte de l’âge de la maman et des taux hormonaux, il y a un facteur de risque qui est émis. Pour la grosse majorité des mamans, c’est un test de routine qui ressortira avec un facteur de risque faible, évitant ainsi aux mères de devoir faire des tests plus poussés et invasifs. Sauf que pour certaines mamans comme moi, des mamans avec des taux hormonaux vraiment bizarres pour aucune espèce de raison, ben le test donne ce qu’on appelle des « faux positifs ». Pis c’est pas trop l’fun.

Fait que bref, on a choisi de payer un peu moins de 500$ en allant au privé pour faire le test Harmony. C’est ce matin. Une prise de sang, une à deux semaines avant d’avoir les résultats qui, on l’espère fort fort fort comme l’Univers, seront porteurs de bonne nouvelle!


Le jeudi 17 août 2017

Mon ventre est disparu. Pouf! Envolé! Comme ça, sans avertissement, sans me prévenir.

Il n’est plus là.

Tout est plat.

Fini la petite colline qui grossissait tranquillement.

J’comprends pas. Y’a deux jours, j’avais clairement un ventre. Au point où j’ai abandonné certaines de mes paires de jeans pour retrouver mes beaux pantalons de maternité d’amour. Au point où un inconnu aurait pu me demander si j’étais enceinte pis ça aurait été correct (limite, très limite, mais correct). Au point où je flattais amoureusement ce petit renflement en écoutant la télévision le soir.

Pis là, j’sais pas trop où il est passé, mais il est clairement disparu.
Bon.
Pas de panique.

J’ai fouiné un peu sur le net (parce que hypocondriaque team forever) et sur quelques forums douteux, j’ai trouvé des témoignages de mamans qui ont comme moi observé un dégonflement de leur ventre. Il semble y avoir plusieurs explications:

Au début, les organes internes du corps ne savent pas trop où se placer pour laisser la place à l’utérus envahissante puis, vers la fin du premier trimestre, ils ont une illumination et se placent, faisant ainsi disparaître le gonflement du ventre (ok, ouin, pas pire);

  1. Le bébé se place différemment (j’ai un doute qu’à 11 semaines le bébé soit assez gros pour réellement avoir une influence, mais bon):
  2. La fin du premier trimestre concorde avec le moment où le fœtus remonte dans la cavité abdominale, modifiant ainsi le positionnement du ventre (un mixte du 1 et du 2; j’aime ça);
  3. La maman a fait caca (celle-là, c’est clairement ma préf’. Ben oui! Une constipation qui fait gonflée, une expulsion de caca et pouf, le ventre s’amincit).

Bref, vous voyez qu’il existe quelques explications pas trop pire. Ce que j’ai vu de plus logique, c’est que si t’as pas de douleur, pas de saignement, pas d’écoulement de liquide, tout va bien; le bébé ne s’est pas sauvé nulle part.

Heille, fiou!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.