Semaine 16
Le 18 septembre 2017

J’ai manqué mourir ce matin. Pour de vrai, mon cœur a réellement sauté un tour!

Comme d’habitude, je me suis levée autour de 6h. Les journées étant de plus en plus courtes, il faisait noir dans la chambre. J’ai mis mon pyjama à tâtons puis je suis sortie de la chambre afin d’aller prendre mes premiers médicaments de la journée. Je suis ensuite allée réveiller M. Louis (qui était d’une humeur, ma foi, massacrante) et j’ai fait ma préparation thérapeutique quotidienne. Super chum-papa est parti travailler, j’ai changé la couche de M. Louis, je l’ai habillé, j’ai essuyé un dégât sur le divan, j’ai fait mon lunch et j’ai préparé le déjeuner. Ensuite, je me suis assise à la table devant le plus beau des p’tits garçons du monde et nous avons déjeuné en tête-à-tête avant que je me lance dans le ramassage et la vaisselle. Une fois la cuisine propre, je me suis rendue dans ma chambre pour aller m’habiller et j’ai constaté que super chum-papa n’avait pas fait le lit (c’est sa job d’habitude). En m’approchant pour le faire moi-même, j’ai figé.

À l’endroit où je dors, il y avait du sang. Des tâches de sang séchées. Il y en avait sur les draps et aussi sur mon oreiller de corps. Des spots environ gros comme une prune, là, dans mon lit.

Tout mon sang a quitté mon visage. Mon premier réflexe, ça été de baisser mon pantalon afin de vérifier mon sous-vêtement. Nickel, propre, pas la moindre tâche de sang. J’ai pris une grande respiration par le nez et le sang a recommencé à circuler dans mon corps, les battements de mon corps ont repris leur cours normal. Parce que logiquement, mes bobettes étant bien propre, le sang ne venait pas de là.

Mais de où alors?!

De mon ventre de Stchtroumfphette pardi! Mon bedon est de plus en plus bleu et meurtri. À force de toujours piquer à peu près aux mêmes endroits, les vaisseaux sanguins sont fragiles, il y a parfois de petites enflures, des veines qui éclatent. Hier soir, quand j’ai fait mon injection quotidienne, je me suis « mal » piquée; j’ai touché un petit vaisseau au passage et ça saigné, occasionnant du coup un petit épanchement de sang et une petite bosse interne. Cette nuit, pendant que j’étais couchée, ma position a dû exercer de la pression sur l’endroit de l’injection et la veine a éclaté à nouveau, inondant mon lit de sang (ok, non, pas tant) sans que je ne m’en rendre compte et sans douleur. Reste que ce matin en voyant ça, j’ai eu un p’tit malaise le temps que je comprenne d’où venait tout ça!

Fait que moi qui avait l’intention d’être prête à l’avance ce matin et d’en profiter pour lire des livres collée avec bébé, j’ai oublié ça! J’ai plutôt défait mon lit, appliqué du détachant et starté un cycle de trempage dans la machine à laver avant de mettre également du détachant sur le couvre-matelas et le frotter jusqu’à ce qu’il étincelle de blancheur! Y’a des lundis moins doux que d’autres 😉


Le jeudi 21 septembre 2017

J’ai senti ma première contraction aujourd’hui.

Déjà.

Baby BumpÇa fait déjà quelques jours que j’ai un petit doute le matin au réveil par rapport à la sensation que j’avais dans le bas du ventre. Étant toute seule avec Louis, je n’avais pas trop le temps de m’y attarder et j’ai laissé courir. Ce matin, super chum-papa était revenu alors à mon réveil, j’ai eu le temps de prendre le temps. Et effectivement, couchée sur le dos dans mon lit, j’ai bel et bien eu une contraction, avec l’utérus qui devient toute dure et la sensation d’oppression caractéristique qui vient avec.

Honnêtement, je ne panique pas trop avec ça. C’était le matin alors que ma vessie était pleine, j’étais couchée sur le dos les jambes allongée; tout pour favoriser l’apparition de contractouillettes. Par ailleurs, pendant la journée, je ne crois pas en avoir ou du moins, si c’est le cas, je ne les sens pas vraiment.

Lorsque j’étais enceinte de Louis, je me souviens que dès que des contractions ont commencé, elles étaient assez régulières. J’en avais une bonne dizaine quand je me levais le matin, quand j’étais assise au bureau, quand je changeais de position, quand je prenais mon bain, quand je marchais, quand je me couchais. À tout moment dans la journée, je sentais l’espèce de sensation m’envahir; ma respiration changeait imperceptiblement, ma poitrine et mon ventre étaient soudain oppressés puis je sentais la vague monter dans le bas de mon ventre, durcir et s’éteindre. Sans douleur, jamais. Mais presque sans arrêt également.

Là, ce n’est pas ça. Ça arrive seulement le matin au réveil, quand l’envie de pipi du matin est à son paroxysme. Puis je fais ma journée sans problème, sans ressentir la vague m’envahir. Pis tsé, on s’entend qu’avoir quelques « fausses » contractions, scientifiquement appelées des Braxton Hicks, c’est normal à partir du deuxième trimestre. Ça fait partie du déroulement normal d’une grossesse pour plusieurs femmes, donc je me dis que ça se peut que j’aie quelques contractions par-ci par-là sans que ce soit problématique.

Je ne me mettrai quand même pas la tête dans le sable; les contractions ont été le problème majeur de ma grossesse précédente. J’ai pas l’goût de vivre dans le déni pis de faire semblant qu’elles n’existent pas. J’ai plutôt le goût de prendre le taureau par les cornes pis d’avoir un plan de match. Pour ça, je sais que je vais avoir besoin de l’entière collaboration de super chum-papa. Il faut que je lui fasse comprendre que pour les 4 mois qui s’en viennent, je vais avoir besoin de ralentir, d’écouter mon corps. Du coup, pour y arriver, je vais avoir besoin de son aide, de lui qui soulève Louis à ma place, de lui qui m’accorde le droit de prendre le temps, de lui qui comprend qu’il vaut mieux moi qui ralentit que moi qui est couchée sur le divan 24h/24 sans pouvoir rien faire. Pis mon Dieu que j’sais que c’est pas facile tout ça! J’imagine que ce doit être difficile pour quelqu’un qui ne vit pas une grossesse de se figurer ce qui se passe dans notre corps et de ce qui peut se passer éventuellement également. De comprendre que pour nous donner toutes toutes toutes les chances, je dois peser sur pause, même si a priori, je suis en pleine forme et qu’il n’y a pas de problème.

M’enfin! Une chose à la fois, ne paniquons pas 😉

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.