Le retour au boulot

Déjà. J’peux pas croire que c’est déjà fini. Mes deux semaines de vacances annuelles, pouf!, parties, envolées, terminées! Ça passe teeeeeeeeellllleeeeeeemeeeeent vite des vacances, c’est fou! On sort de travail un vendredi soir, tout heureux des deux semaines qui approchent et hop, on revient déjà un peu piteux le lundi, deux semaines plus tard.

Eh ben moi, ce sera demain matin ce fameux lundi. Celui où nos collègues nous demandent si on a passé de belles vacances et commentent systématiquement la météo qu’on a eu. Celui où on regagne son bureau, ses papiers, ses affaires. Celui où on prend conscience du retard qu’on a à rattraper et où on se dit que la semaine qui vient ne sera pas de tout repos. Celui où on retourne à la routine, la mort dans l’âme. Pis comme si tout ça ne suffisait pas déjà, ben super chum-papa part dans le nord pour une semaine, me laissant seule avec M. Louis, mon retour au train-train quotidien et la reprise du boulot. Pfff!

Ça m’tente pas. Ça paraît tu?!

Les vacances

Mais bon. Je penserai à tout ça demain matin. Là présentement, j’ai encore la tête dans les vacances! Normalement, super chum-papa et moi avions l’habitude pendant nos deux semaines de congé estivales d’aller visiter une région du Québec. On partait 2-3-4 jours le char chargé au maximum et on sillonnait les routes de la province à la recherche d’activités, de musées intéressants, de beaux endroits, d’excellents resto et d’hôtel pas trop cher.

Cette année, comme l’année passée d’ailleurs, il y a eu un petit changement au programme, ledit changement étant connu sous le nom de M. Louis. Considérant que cet enfant magnifique aux yeux d’océan a le temps de se tanner d’être en voiture entre la maison et l’épicerie, qu’il entre dans une phase active de crise du bacon, qu’il refuse toute nourriture autre que des biscuits Breton, des mangues pis du yogourt, on s’est dit que les régions du Québec allaient devoir se passer de nous cette année. Tsé, on choisit nos combats et pour cet été, on s’est dit que le mieux était de garder notre santé mentale parentale en bon état.

Fait que nous sommes restés au Saguenay-Lac-St-Jean.

Pis ça pas été plate!

Salut le Lac-St-Jean

Pendant notre semaine de vacances commune à super chum-papa et moi, nous sommes allés au Lac-St-Jean, plus précisément dans le haut du lac, où mes beaux-parents demeurent.

M. Louis étant un amoureux inconditionnel des animaux de la ferme, nous sommes allés visiter La petite ferme à Orace. Il s’agit d’abord d’un kiosque à fruits et légumes, mais l’endroit compte également une magnifique petite ferme, hyper bien aménagée! Sur réservation (chose que l’on ignorait, ça fait qu’on est arrivé à l’improviste… mais ils sont si gentils que nous avons quand même eu droit à la visite), vous pouvez visiter les installations de la ferme et interagir avec les animaux. Cheval miniature, petit veau, vaches, poules, dindes, cochons, lapins, lama, chèvres; tout y est! Louis a été bien impressionné  (surtout dans l’enclos à poules au sein duquel il tentait d’attraper une poule par tous les moyens possibles et inimaginables en criant « pot pot pot »), mais super chum-papa et moi avons également beaucoup apprécié. Les gens qui y travaillent sont vraiment passionnés et ça paraît dans leur façon de nous parler de leurs animaux.

Nous avons ensuite fait un saut aux Halles du bleuet afin de pouvoir manger une crème molle. J’vous confirme que même si mon fils a à peine trois ou quatre crèmes molles à son actif dans sa vie, il sait ce que c’est! Dès que j’ai eu sa mini-à-la-vanille-trempée-dans-le-chocolat dans les mains, il me suivait comme un petit chien de poche, la langue sortie et les yeux implorants. Il n’a même pas encore 19 mois et je sais déjà qu’il sera une bibitte à sucre, comme sa chère et magnifique mère! Hihi! Ah, pis tant qu’à être dans le sucre, on est aussi allé dépenser la moitié de notre paie de vacances à La chocolaterie des Pères Trappistes, histoire d’avoir du sirop dans les veines plutôt que du sang. Tsé…

Ce soir-là, nous sommes aussi allés visiter des amis. Super chum-papa étant natif du Lac-St-Jean, il est certain que lorsque nous allons y faire un tour, nous en profitons pour aller voir quelques-uns de ses amis qu’il voit trop peu souvent. Pis cette journée-là, ça adonne que le couple d’amis chez qui nous sommes allés souper a un ben trop grand déjà petit garçon de l’âge à Louis et que nous sommes tous allés faire une promenade en ponton après le souper. Fait que ça donné cette photo parfaite-là.

On a aussi profité de notre passage dans le village natal de super chum-papa pour aller s’amuser au parc. Tsé un parc avec des jeux d’eau. Tsé une journée un peu trop fraîche pour les jeux d’eau. Tsé un bébé d’un an et demi qui a déjà été dans les jeux d’eau et qui sait très bien ce que c’est. Tsé une mère qui essaie d’éviter que son enfant en jeans et t-shirt de pitch dans les jeux d’eau. Tsé un enfant de 18 mois qui sprint aussi vite que Bruny Surin et qui en plus est capable de démarrer les jeux d’eau tout seul. Tsé une mère qui semi-abandonne et qui le laisse jouer dedans finalement. Ben c’était pas mal ça notre virée au parc haha!

Bonjour le Saguenay

Évidemment, un moment donné, il a fallu revenir chez nous, au Saguenay. Parce que tsé, super chum-papa recommençait le boulot lui, le pas chanceux.
Je suis donc restée en tête-à-tête avec le plus-beau-du-monde-et-de-tout-l’Univers pendant une semaine. Initialement, avant de tomber en vacances, j’me demandais un peu ce que j’allais faire une semaine toute seule avec Louis. La réponse est venue toute naturellement dès que nous sommes tombés ensemble dans la Maison du Bonheur: la même chose que si super chum-papa avait été là.

Fait qu’on a fait un pique-nique de Subway durant lequel Louis s’est alimenté exclusivement de biscuits soda et de kiwi et nous sommes allés jouer dans les jeux d’eau du Centre multisports Nazaire-Girard (oui, même s’il faisait froid. Oui, même si les autres enfants avaient des MANTEAUX. Oui, même si on a même vu un kid avec une tuque).

Vendredi matin, la marraine de Louis était de passage au Saguenay pour quelques temps et je lui ai proposé de venir avec nous au Parc Mille Lieux de La Colline, ce qu’elle a accepté avec plaisir. Fait que nous sommes partis là-bas, tout joyeux de faire une sortie quand même hot et pas cher parce que Louis ne paye pas encore (j’suis cheap de même). Au parc, j’ai fait un constat: M. Louis est un petit garçon très stoïque ou sérieux ou à la limite vraiment bête. Les personnages du parc sont vraiment hot et ils sont vraiment dans leur personnage, justement. Ils gesticulent, ils parlent fort, ils rient; genre que MOI j’avais du fun et que je les trouvais drôles. M. Louis, lui, pas pentoute. Genre que le Capitaine Bouillon m’a fait rire aux éclats quand on a fait notre « course » de petites voitures et à côté de moi, j’avais un Louis parfaitement IMPASSIBLE qui non seulement ne souriait pas, mais qui en plus pianotait d’ennui avec ses petits sur sa cuisse. Charbon, le mineur, lui a aussi raconté une belle histoire de poussière d’étoile qui empêche de faire des cauchemars en lui montrant plein de belles choses. Louis le regardait avec une face pleine de jugement et à tout juste fait un « bravo » pas senti à la fin de son speech. Heureusement, il a semblé beaucoup s’amuser à se pitcher tête première dans toutes les glissades et à faire le petit train. Fiou!

Toute bonne chose a une fin

Fait que c’est ça. C’est le retour au travail demain. Je suis contente de mes vacances. J’ai profité au maximum de la présente de mon fils auprès de moi. Je pense lui avoir créé de beaux souvenirs ou à tout le moins, je m’en suis créé à moi. Ça ne nous a pas coûté cher (re-cheap), ça nous a fait visiter encore plus notre belle région et ça me permet de vous en parler aujourd’hui. On a même réussi à se DÉBARRASSER des perce-oreilles! On ca-po-te! Depuis la visite de l’exterminateur,  nous n’en avais pas revu. Du tout!
Heil, pis on a fait tout ça M. Louis et moi avec un SOLIDE rhume, ce qui fait que toutes nos activités ont été teintées de kleenex trop utilisés et de tâche de morve quelque part sur mon linge. Ah, pis aussi que plusieurs de nos photos de vacances ressemblent à celle-ci, avec juste assez de sable pogné dans la morve. De toute beauté!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.